Benoît XVI et son ombre persistante

Sans commentaire, le représentant de « Dieu » sur terre a de plus en plus de mal à tourner sa langue dans la bouche. Ok, je concède, on dira que le royaume des cieux appartient aux dépravés mentaux ou à tous ceux qui se font, malheureusement, tripoter, en l’occurrence les enfants ! C’est vraiment révoltant de savoir que tous les dimanches (matin), des milliards d’adeptes à travers le monde trouvent encore le courage d’écouter « Au nom du père, du fils et du malsain saint esprit… » de nos jours. J’ai voulu titrer ce dessin « Masturbations liturgiques ou ébats liturgiques » mais il était plutôt question d’indexer le côte immoral de la chose; ces mots ne conviennent pas.  Du coup j’ai opté pour une interrogation…

Benoît
Eglise

J’ai retrouvé dans mes archives un texte que j’avais écrit il y a deux|trois ans dans un atelier d’écrire à Paris ! Je vais le partager  avec vous ! L’exercice consistait à pondre un texte (ésotérique ou pas) mais finissant ou commençant par la phrase: « Il a fallu creuser… »

Si vous ne comprenez rien du texte c’est que tout va bien ! 🙂 :

Il a fallu creuser…

Société moribonde et technique. La culture induit la civilisation. Chercher le subconscient cher but. Couleurs et mots indéfinissables. Comprendre les choses et les êtres, leurs manières d’être. Êtres culturels, exposables.

Peut être que je trouverai quelque chose à redire sans dire. Faire la poésie me tenterait, voir dans les yeux de l’autre, lorsqu’il cherche l’horizon. Les groupes et les sottises humaines. Pragmatique et vaniteux, il se fait amoureux. Illusoire et métaphorique, la métaphysique, la physique interpellent. Dénudées de sens sont les matières intelligibles. Écrire sa vision comme de l’hiéroglyphe, au musée du Quai Branleur. paraboles paraboliques des sens.

Le vent souffle, l’air croule. Pessimisme, établissement des valeurs. Anéantissement de l’imaginaire du religieux. Bien être d’oasis. Endoctriné est le con au chapeau bleu. La folie libératrice. Surveillances. Pécheresses bouffes sur-consommables. Bordel d’esprit.  Livraison de soi n’est pas anecdotique, incompréhension est le mouvement qui valorise le militaire. Bruitages.

Taire la terre des mirages obscurs. L’ère est à l’esclavage mental. Rigoler pour oublier, pleurer pour jouir.  Vertébrés écervelés, triste de tout comprendre. Comprendre, justice d’effort…

Rempli d’égoïsme et de jugements, faire naître autrement.

Dieu serait bien fou, il a fallu creuser…

8 réflexions sur “Benoît XVI et son ombre persistante

  1. Ce dessin est percutent. il désigne le(s) vrai(s) responsable(s), l’autorité religieuse, celle qui ne dénonçait pas les crimes des nazis autrefois, celle qui, aujourd’hui, ne prends pas la responsabilité d’assumer des actes de certains prêtres. Ces derniers sont à mes yeux des gens malades, qu’ils faut soigner et condamner pour leurs actes… « et non pas des dépravés mentaux ». Ce débat en ouvre d’autres : le mariage des prêtres? être catholique éclairé et devoir prier pour le pape le dimanche? Dieu existe mais la religion doit elle exister ??…etc

    1. La dépravation dans le sens de la corruption, de la perversion morale d’un individu. Prêcher la bonne parole et faire son contraire (Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais), ne peut qu’être une hérésie et donc loin d’eux (les prêtres pédophiles) un comportement schizophrène(maladie). Voilà pourquoi je dis qu’ils sont des « dépravés mentaux », complètement obsédés par leurs fantasmes obscurs. On doit les condamner, oui, ce sont des milliers de vies brisées (enfants), mais les soigner j’y crois très peu puisqu’ils ne sont pas malades: tout comme un proxo, c’est la fin qui justifie les moyens. Pour leurs plaisirs, ils détruiront des enfants s’il le faut. Concernant « Dieu » (personne n’a été vérifier s’il existe réellement, ou soit ceux qui avouent l’avoir rencontrer ont fumé des calumets de je ne sais quel espèce). « Dieu » serait un mot que l’homme a inventé en prenant en otage le mot « Amour »… Il n’ y a de Dieu qui existe, il y a tout court l' »Amour » véritable Dieu… etc

    1. Choukrane bezf Mumuche ! 😉
      Je pense à la couenne ! Ça urge non?
      Par ailleurs, si tout se passe comme prévu, je taguerai avec une bande d’amis de la MDJ sur les murs de l’Hôtel de Ville courant fin avril. Ça sera à l’occasion de la journée de la liberté de la presse !
      Bzoo !

      1. Pour la couenne, bah fin avril ! Evidemment, plus tôt c’est donné, mieux c’est !

        Bah pour le taguage de l’Hotel de Ville, tiens moi au jus !

        Bises !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s